Quel coussin ergonomique pour quel type de dormeur ?

Dans la gamme des accessoires de literie et de couchage à privilégier, l’oreiller tient une place aussi prépondérante que le matelas et le sommier. Cet élément s’ajoute effectivement au tout pour offrir «(ou non) une qualité de couchage ou de sommeil optimale à chaque dormeur. Le coussin ergonomique est la solution ultime. Mais comment en choisir ?

Caractéristiques de base d’un bon coussin ergonomique

L’ergonomie est aujourd’hui une des qualités de base recherchées dans tout objet d’usage quotidien. En matière de choix d’oreiller en l’occurrence, un coussin ergonomique réunit d’abord tous les critères qui le rendent adapté à son utilisateur. Plus précisément, l’oreiller s’adapte à la morphologie de la tête et de la nuque du dormeur. Cela étant dit, il ne s’agit pas d’un article complètement adaptatif, même si un modèle peut très bien être compatible avec plusieurs profils de dormeurs. Autrement dit, des critères doivent être étudiés pour que l’accessoire réponde à son utilisation et à des besoins particuliers.

Facteurs de choix spécifiques au coussin ergonomique

Le choix d’un coussin ergonomique s’étudie d’abord selon les habitudes de couchage ou plus précisément la position habituelle en se couchant. Selon qu’on dort sur le dos, sur le ventre ou sur le côté, on devra choisir un modèle qui favorise le maintien de la droiture de la nuque et du dos. Cette même posture détermine le choix d’un type de maintien et donc d’une densité précise. On préconise notamment un oreiller souple pour ceux qui dorment sur le ventre, du médium à ferme pour ceux qui adoptent un couchage sur le dos ou sur le côté. Mais un simple essai permet de confirmer ce choix. En tout cas, pour s’assurer d’une haute qualité de soutien, on peut se tourner directement vers un coussin à mousse viscoélastique qui épouse la forme de la tête et allège les points de pression.

L’épaisseur compte également dans le choix du bon coussin ergonomique : le plus épais est de mise pour les personnes qui dorment sur le côté, afin de préserver la droiture de la colonne vertébrale. Un oreiller moins épais est conseillé chez les dormeurs qui se couchent sur le ventre. Par ailleurs, le coussin ergonomique ayant une forme particulière (creux au milieu et bombé sur les côtés), sa taille doit être conforme aux attitudes : large pour ceux qui bougent beaucoup par exemple.

Coussin ergonomique : autres critères à considérer pour bien choisir

Parmi les autres aspects essentiels sur lesquels se baser dans le choix de son coussin ergonomique, le garnissage est aussi un facteur non négligeable. Celui-ci varie d’un modèle à l’autre et peut constituer pour chacun un aspect de confort à des degrés différents. On adopte par exemple des garnissages au duvet ou à plumes pour leur côté douillet. On choisit sinon des oreillers en épeautre pour un bon maintien cervical et un haut niveau de douceur également. On peut ensuite préférer le latex pour sa souplesse, le polyester pour le caractère anti-transpirant, ainsi de suite. Il existe aussi des modèles hypoallergéniques, pour ceux qui ont une certaine sensibilité de la peau. Le marché propose un bien vaste éventail de produits qui n’attendent qu’à être essayés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *