Qui a inventé le e-foil ?

Si le nom du vrai inventeur du foil reste sous une voile sombre, il semble que celui qui a fait naître le foil électrique est tout aussi mystérieux. Voici quelques indices pour ceux qui veulent approfondir le sujet et commencer une autre investigation.

Le foil : un concept de longue date

L’inventeur du foil, au premier sens du terme, a sans doute vécu au beau milieu du XIXe siècle. En effet, en ces temps-là, on avait déjà réalisé les premiers dessins d’un dispositif aquatique qui aurait permis la remontée et le survol des eaux par une embarcation. Mais le foil ne se matérialise réellement et ne se développe que durant tout le XXe siècle, d’abord par le biais des efforts du scientifique qui a construit le premier hydroptère de l’histoire (bateau qui plane), puis dans la cadre de la sortie du premier trimaran à foil en 1980.

Ce n’est que dans les années 1990 que le premier engin de surf à foil a pu sortir sa coque de l’eau. C’est le fruit d’un travail laborieux et de longue date d’un spécialiste du big wave : Laird Hamilton. Mais encore, cette invention ne trouve vraiment assise que dans les premières années 2000, pour ne réellement engranger de la clientèle qu’aux environs de l’année 2010. Jusque-là donc, l’inventeur du foil n’est pas encore clairement identifié.

A propos de l’inventeur du efoil 

On attribue au efoil une histoire tout aussi floue, car personne ne revendique sa paternité. Évidemment, beaucoup se disent précurseurs en ayant été sans doute les premiers à concevoir des modèles prototypes, mais prêts à la commercialisation. Plusieurs noms sont régulièrement mis en avant parmi les présumés inventeurs du foil électrique. En France, c’est le fondateur de la marque Takuma, celui de Redwoodpaddle, et tant d’autres. Ceux-ci sont unanimes à réfuter l’appellation « inventeur du foil électrique », en avançant qu’ils ont tout simplement attrapé une idée qui était dans « l’air du temps ».

Effectivement, le efoil est une espèce qui ne pouvait que naître, eu égard à un bel engouement public vis-à-vis des véhicules électriques. Mais outre la réponse à un besoin encore imaginaire (un transport individuel quotidien sur les eaux ?), le foil électrique est surtout un moyen pour les surfeurs de ne plus être totalement dépendant des vagues, notamment quand ils veulent simplement randonner ou se faire plaisir en planant sur l’eau. Une idée qui a sans doute plané aussi dans l’esprit de l’inventeur du foil.